Les Anges et les Archanges

Les Anges et les Archanges

Aimés de Dieu.
Les Etres de Lumière

Les Anges et les Archanges

 

Messagers invisibles

Le mot « ange » vient du latin « angelus » emprunté au grec ancien « ἄγγελος, ággelos » qui signifie « messager », « envoyé ». Comme les créatures terrestres, les anges sont le fruit de l’amour divin. Cependant, eux appartiennent à l’éther, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de densité, pas de corps physique. Ils ne vivent pas de la matière, dans la matière. Ils sont nés de la lumière, sont faits de lumière et vivent dans la lumière. Pures énergies, les anges se déplacent à la vitesse de la pensée. Les anges sont asexués. Ils portent en eux à la fois l’énergie Yin (principe féminin) et l’énergie Yang (principe masculin).

La Bible les décrit en ces termes : « sages », « puissants », « glorieux » et « humbles ». Ils ont chacun un nom et la Bible cite les noms des quatre principaux archanges : Gabriel, Michel (ou Michaël en anglais), Raphaël et Uriel.

Le Coran indique à propos de l’Archange Gibril (Archange Gabriel) en particulier, que « c’est un être d’une vigueur inouïe ». Coran 53.5-6. On sait aussi grâce à cet ouvrage sacré de l’Islam que les anges sont « grands », « beaux », « généreux », « pieux » et d’une grande « pudeur ».

Bienfaiteurs anonymes

Bienfaiteurs, les anges vous rendent visite régulièrement et vous pouvez sentir leur présence.

Une caresse sur la joue, sur le bras ou le front quand il n’y a pas un souffle d’air … Soudainement, un sentiment de profond bien-être au beau milieu de la tempête … Une plume d’oiseau qui tombe délicatement à vos pieds de manière impromptue, un papillon se pose sur votre manche …

Au balcon, un rouge-gorge vous observe avec insistance ou encore une odeur subtile et indéchiffrable, d’encens, de myrrhe, de rose ou bien même de barbe à papa ou de toute autre fragrance qui vous rappelle votre enfance ou un souvenir agréable et qui n'a pas lieu d'être à cet instant précis dans votre appartement … Une petite pièce de monnaie dans votre chaussure, une photo oubliée qui resurgit du fin fond d’un tiroir, sont autant d’exemples bien singuliers, incongrus et anachroniques, au premier abord si illogiques et si peu probables !

Mais, les anges sont là et bien là, présents à vos côtés et ils sont amusés de vous le faire savoir !

Milices célestes

Les anges sont non-confessionnels, c’est-à-dire qu’ils ne relèvent d’aucune confession religieuse. En effet, j’ai pu étudier que les trois grandes religions monothéistes que sont le Judaïsme, l‘Islam et le Christianisme reconnaissent l'existence des anges et des archanges. Le site internet www.bible-ouverte.ch recense que les anges sont mentionnés cent huit fois dans l'Ancien Testament et cent soixante-cinq fois dans le Nouveau Testament.

Les anges sont indénombrables. Seul Dieu en connaît le nombre exact. La Bible nous dit qu’il y a des myriades et des myriades d’anges, sachant qu’une myriade équivaut à dix mille. Ils sont répartis en hiérarchies angéliques de neuf chœurs, à savoir : Anges, Archanges, Principautés, Vertus, Puissances, Dominations, Trônes, Chérubins et Séraphins.

En ce qui concerne leur fonction, la Bible indique aussi que les anges sont "des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut". Hébreux 1:14. Ils agissent en orchestrant les volontés du Créateur, selon le plan divin, parce que cela EST et doit ETRE. De mon point de vue, les anges sont neutres. Ils ne portent pas de jugement ni sur nos agissements ni sur nos pensées, que nous, humains jugeons si sévèrement par le prisme déformé de notre égo, fait à la fois de notre histoire personnelle et familiale, de notre éducation et de nos apprentissages, de notre expérience, mais aussi de nos interactions relationnelles et sociales. Le Coran mentionne quant à lui que les anges « glorifient [Allah] nuit et jour, sans relâche ». Coran 21.20.

Serviteurs humbles et discrets

Il ne s'agit pas de vouer un culte aux anges et aux archanges, non, et ils ne le souhaitent pas d’ailleurs. Ils entrent simplement en jeu lorsque nous avons du mal à entendre le Créateur parce que notre mental humain est bien trop inquiet, trop agité, trop dispersé, trop encombré ou encore trop abattu.

Le Créateur reste la source de tout amour : le roc, le phare, le père, la mère, le UN à qui l’on peut absolument tout dire et à qui l’on peut exprimer tout aussi bien sa joie que sa peine, sa frustration et sa colère. On peut aussi lui dire tout notre amour et toute notre gratitude sans culpabilité, sans crainte d’un quelconque jugement quand aujourd’hui dans notre société,  la recherche de sens suscite la suspicion et la spiritualité se trouve reléguée aux rangs de la ringardise et de la naïveté.